top of page

Exposition: Espace Saint-Ravy, Montpellier

Sandrine Arons

Jan 30, 2024

Photos de l'exposition à Saint-Ravy, Montpellier.5 janvier - 28 janvier 2024

Yesterday I took down all my pieces, wrapped them up and brought them back to my studio for a rest. Installing an exhibit is always exciting and thought-provoking because the space forces me to look at my photographs differently each time. A small space calls for one vision while a larger space another. A circuitous space informs us differently than a long, narrow space. High ceilings direct our line of sight differently than low ones. Some works fit perfectly on modern walls while others find their home on old ones. All of these factors make me pay more attention to the detail in my photographs and how they fit or don't fit together in that particular space.


The exhibition space of Saint-Ravy was a perfect fit for the Frontiers series which relies heavily on deconstructed and decomposing walls. A medieval space with vaulted stone ceilings felt like a perfect backdrop for my work, so I was a bit sad to see it all come down. But now the pieces sit in my studio in anticipation of the next move to perhaps something more modern.


 

Hier, j'ai décroché mes photographies, les ai soigneusement emballées, puis les ai ramenées dans mon studio pour qu'elles se reposent. Monter une exposition est toujours une expérience à la fois palpitante et inspirante, car chaque espace me pousse à regarder mes photographies sous un nouvel angle. Un petit espace requiert une vision différente, tandis qu'un espace plus vaste en exige une autre. Un espace sinueux nous éclaire d'une manière différente qu'un espace long et étroit. Les hauts plafonds dirigent notre regard différemment des plafonds bas. Certaines œuvres se fondent parfaitement dans des décors modernes, tandis que d'autres trouvent leur écrin dans des environnements plus anciens. Tous ces éléments m'incitent à accorder une attention accrue aux détails de mes photographies et à leur harmonie, ou non, dans cet espace spécifique.


L'espace d'exposition de Saint-Ravy s'est révélé être le cadre idéal pour la série Frontières, qui repose largement sur la déconstruction et la décomposition des murs. L'atmosphère médiévale, avec ses plafonds en pierre voûtés, semblait être le parfait écrin pour mon travail, et c'est pourquoi j'ai ressenti une certaine mélancolie à voir tout être démonté. Mais à présent, les pièces reposent dans mon studio en attendant le prochain déménagement, peut-être vers quelque chose de plus contemporain.






bottom of page